outils pour diriger

Comprendre pour agir

Pour conforter ou enrichir votre boite à outils avec :

André Uzan

Ancien universitaire

Créateur d’entreprise

L’attitude du dirigeant avec le dirigé

Dans l’entretien avec son collaborateur, le dirigeant a le choix entre 6 types d’attitudes. Il doit connaître et comprendre les effets de chacune pour choisir les siennes en connaissance de cause.

Lire plus
Prévenir et guérir le stress du dirigeant

Diriger une organisation est une activité passionnante et gratifiante., pouvant procurer de profondes satisfactions mais aussi coûter très cher sans récréation, sans « re-création ».
Les coûts sont connus : lourde responsabilité envers les collaborateurs, les associés et la famille; veille permanente, stimulation régulière des énergies, disponibilité totale pour les autres, etc.
Le risque vient du « stress du pouvoir » (power stress), ce qui exige de savoir se récréer régulièrement, en dépassant les « recettes » habituelles.

Lire plus
La motivation

La motivation

Management 29 mai 2013 0

Les concepts sont des notions construites pour comprendre des situations ou des comportements, communiquer des résultats d’analyse, prendre des décisions, etc.
Faire le point sur un concept est indispensable à tout dirigeant désireux de mieux comprendre et décider dans, au moins, les trois domaines suivants : la relation avec les prospects et clients ; – la relation avec les autres organisations partenaires ; – les relations internes à l’entreprise.

Lire plus
Culture et valeurs

Il y a des mots que nous entendons ou utilisons souvent sans être sûrs de bien en connaître le sens. C’est particulièrement le cas des mots Culture et valeurs
Les concepts sont des notions, des représentations mentales, construites pour comprendre des situations ou des comportements, communiquer des résultats d’analyse, prendre des décisions, etc
Décider avec pertinence exige de comprendre les cultures et valeurs des acteurs avec qui l’on entre en relation.

Lire plus
Les impacts neuronaux du leadership

Que se passe-t-il dans le système neuronal d’un subordonné selon que le dirigeant pratique un leadership de contrainte ou de motivation ? Les émotions sont-elles contagieuses et comment ?
Que se passe-t-il selon que le dirigeant est ou n’est pas motivant, entraînant, attentif, intègre, etc., bref « en phase » ou pas avec ses collaborateurs (l’auteur dit « résonant » ou « dissonant ») ?

Lire plus
L’intelligence émotionnelle : condition du leadership. 2.

Dans ce deuxième article, les auteurs répondent aux 2 questions suivantes :
-comment se fait le lien entre l’état d’esprit du dirigeant et ceux de ses collaborateurs ?
-comment un dirigeant peut renforcer son intelligence émotionnelle ?

Lire plus
L’intelligence émotionnelle : condition du leadership. 1.

Des compétences techniques, des compétences cognitives et des compétences relationnelles sont nécessaires à tout dirigeant.
Mais il apparaît que la variable la plus explicative de la performance est ce que D. Goleman a dénommé « intelligence émotionnelle ».

Lire plus

Cet article vise à aider les futurs et les jeunes cadres à comprendre les problèmes auxquels les responsables de production sont confrontés et les méthodes qu’ils sont conduits à appliquer lorsqu’ils gèrent la production en discontinu de petites séries de produits variés
Cet article concerne principalement la gestion des flux internes à l’entreprise mais la tendance aujourd’hui vise à intégrer flux internes et flux externes (Approvisionnements et livraisons).

Lire plus

Cette « boite » doit contenir trois types de compétences (Chandler en 1992) :
-les compétences entrepreneuriales : identifier et prendre avantage des opportunités)
-les compétences managériales (coordonner, diriger les individus, être dans un réseau d’affaires)
-les compétences technico-fonctionnelles (utiliser les outils, les procédures et les techniques)
Deux auteurs ont détaillé ces compétences.

Lire plus
Le recruteur :  « juge » ou « client » ?

En matière d’entretien de face à face, ce sont les hypothèses faites sur l’interlocuteur qui déterminent notre comportement et… notre succès ou notre échec à emporter son adhésion.
Il est clair, en effet, qu’on ne se comporte pas de la même façon devant ce que nous croyons être un(e) ami(e) , une personne qui nous a trahis, un policier, un juge, etc. Et il est douloureux de constater après-coup que nos hypothèses étaient fausses et avaient provoqué un comportement contre-productif.

Lire plus